Donna LEON: Un Vénitien anonyme (Brunetti, 03)

Donna LEON: Un Vénitien anonyme (Brunetti, 03)

A Mestre, le corps d’un travesti est retrouvé dans le terrain vague derrière un abattoir par un équarisseur, la tête méconnaissable, défoncée par les coups. L’enquête se dirige tout de suite vers les prostitués de la Via Cappuccina. Mais lorsque le commissaire Brunetti découvre que l’identité du cadavre n’est autre que celle du directeur de la Banca di Verona, un établissement financier opérant discrètement depuis ses bureaux de Venise, l’affaire prend un tout autre tour. Pour Brunetti, s’en est fini des rêves de vacances en famille dans la montagne…

Une Venise caniculaire livrée aux hordes de touristes, le vice-questeur Patta que sa femme vient de quitter pour s’installer à Milan avec un magnat du porno, le monde de la prostitution et des travestis dans la banlieue industrielle de Venise, plus une obscure organisation caritative aux comptes occultes dont il est plus prudent de ne pas s’approcher de trop près ainsi qu’une tentative d’assassinat sur la personne-même du commissaire Brunetti – tels sont les ingrédients de ce nouvel épisode des Enquêtes du commissaire Brunetti. Un nouveau personnage, la signora Ellettra, tout autant séduisante qu’experte en informatique, fait son entrée dans l’équipe de la questure de Venise. L’univers romanesque de Donna Leon prend plus d’épaisseur dans ce troisième volume, et c’est pour l’instant celui que j’ai préféré. Une série que je vais continuer à découvrir, entre d’autres lectures, histoire de poursuivre encore un peu le fil de ce printemps vénitien.

“Pendant que la voiture roulait à vive allure sur la digue, Brunetti eut le temps de contempler, sur sa droite, les nuages de fumées jaunes, gris, blancs ou verts que recrachait la forêt de cheminées, du côté de Marghera.

Aussi loin que portait le regard, ce linceul méphitique surplombait le vaste complexe industriel, et les rayons du soleil couchant le métamorphosaient en une éclatante vision de ce que serait l’avenir.

Rendu mélancolique par une telle idée, il se détourna pour regarder en direction de Murano et au-delà, vers le lointain clocher de la basilique de Torcello, le lieu où, selon certains historiens, l’idée de Venise aurait pris naissance, quinze cent ans auparavant, lorsque les peuplades de la côte allaient se réfugier dans les marais pour fuir devant les Huns.

Le conducteur dut faire une dangereuse embardée pour éviter un énorme camping-car allemand, lequel lui avait brusquement coupé la route pour s’engager sur l’aire de repos de l’île de Tronchetto ; Brunetti fut brusquement ramené à la réalité.

Donna LEON, Un Vénitien anonyme (1998), traduction: William Olivier DESMOND, Points/Seuil, 1999

4 réflexions sur « Donna LEON: Un Vénitien anonyme (Brunetti, 03) »

  1. Il y a déjà 32 tomes à cette série ! Il serait temps pour moi d’aller (ou de retourner) à la rencontre de ce fameux commissaire Brunetti ! Je pense en avoir lu au moins un, sans doute le premier mais peut-être pas.

    1. J’en avais lu un ou deux, mais ce n’est que tout dernièrement que je m’y suis mis plus méthodiquement… pour mon plus grand plaisir.

  2. J’ai quelques Donna Leon à écouter (livres audios) qui figurent eux aussi parmi les premiers opus de l’autrice italienne.
    Elle paraît toujours en bonne forme à 82 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.