Voyages dans les AlpesDes cols mythiques, des sommets de légende, des chemins de fer fantastiques, des palaces ouvrant des vues spectaculaires sur des lacs et des chaînes de montagne extraordinaires, le voyage dans les Alpes est, depuis la fin du XIXème siècle l’un des clous du tourisme européen. La conquête de la montagne, préparée par quelques randonneurs intrépides, est devenue peu à peu un phénomène de masse, participant d’un regard renouvelé sur la nature, d’une culture nouvelle des loisirs. Il est plaisant de retrouver cette histoire sensible. C’est ce dont se charge ce magnifique album édité par les éditions du Chêne.

Pour qui aime les cartes de géographie, les tracés d’itinéraires, les photographies sépia ou les affiches colorées des époques art nouveau et art déco, ce livre en effet est un joyau. Géographique en même temps qu’historique, la série des Voyages, éditée par les éditions du Chêne, réussit à nous replonger dans un moment important de l’histoire de la découverte du monde: celui de la naissance du tourisme. Magnifiquement illustrés, ces Voyages dans les Alpes nous font retrouver l’imaginaire d’une société qui découvrait les Alpes, au moment où quelques investisseurs ingénieux réussirent à en faire une destination à la mode. Guidé par des textes particulièrement bien choisis de grands auteurs des XIX et XXème siècles, il n’y a qu’à se laisser conduire…J’ai découvert ce livre, à l’occasion de mes pérégrinations alpines estivales. Mais, le temps de reposer mes valises, et de me consacrer aux nécessités d’une rentrée bien chargée, j’ai un peu tardé à lui consacrer le compte-rendu qu’il méritait. Disons, on l’aura déjà compris, que j’ai adoré ce livre. Il devrait plaire à tous ceux qui aiment la montagne, et rappeler aux autres que les Alpes ne se limitent pas à la seule façade française. Et quel charme de retrouver, dans des photographies un peu passées, le départ de Menton et de Nice vers les Alpes, le balcon du Mont-Blanc, les rives du lac Léman, l’ascension de la Jungfrau, le Königsee, les gorges du Almbachklamm, près de Berchtesgaden, le panorama des Dolomites, depuis Cortina d’Ampezzo, de parcourir, accompagné de Byron, Fontane, Hugo, Kafka, etc. les cols et les sommets des Grisons ou des Alpes juliennes. Un vrai bonheur, vous dis-je!

6 Comments on Voyages dans les Alpes

  1. Quand je lis Alpes, pour ma part je pense toujours au docteur Frankenstein de Mary Shelley, au début du roman quand il contemple les montagnes et se laisse aller au spleen. Je ne connais malheureusement pas ces montagnes, j’espère pouvoir les voir un jour de mes propres yeux. Je feuilletterai bien ce livre pour admirer les images.

    • C’est une très belle page en effet. Je te souhaite de voir les Alpes un jour: c’est un des endroits où on approche le sens du mot sublime. Et puis, certains de mes meilleurs souvenirs littéraires sont attachés aux Alpes: Rousseau (La Nouvelle Héloïse), Sénancour (Oberman), les récits de Rigoni Stern.

    • Je suis en train de rattraper mes billets de vacances. Tu devrais être intéressée aussi par les prochains titres: j’ai dévoré cet été plusieurs livres très intéressants sur les Alpes 🙂

  2. A lire ton billet, on a déjà l’impression de prendre un bon bol d’air des cimes ! J’aime beaucoup les Alpes, en été ou en hiver, pour du ski ou des randonnées, et j’avais adoré lire « premier de cordée » évidemment, donc ce beau livre aurait tout pour me plaire…

    • J’adore aussi les Alpes. J’avoue que depuis trois semaines que que j’en suis revenu, j’ai encore du mal à redescendre. J’entretiens ma passion alpine en mettant à jour mes billets!

Répondre à Missycornish Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.