Archives de
Category: Philosophie

Cynthia FLEURY: Ci-gît l’amer

Cynthia FLEURY: Ci-gît l’amer

« La philosophie politique et la psychanalyse ont en partage un problème essentiel à la vie des hommes et des sociétés, ce mécontentement sourd qui gangrène leur existence. Certes, l’objet de l’analyse reste la quête des origines, la compréhension de l’être intime, de ses manquements, de ses troubles et de ses désirs. Seulement il existe ce moment où savoir ne suffit pas à guérir, à calmer, à apaiser. Pour cela, il faut dépasser la peine, la colère, le deuil, le renoncement…

Lire la suite Lire la suite

Baptiste MORIZOT : Les Diplomates

Baptiste MORIZOT : Les Diplomates

En 1993, un couple de loups italiens parti faire de l’exploration s’établit dans la région des Alpes, près de Nice. En 2015, ce sont plus de 300 loups dispersés au hasard des campagnes françaises. Réapparu de lui-même à partir d’une souche italienne, le loup se répand, de manière discrète, faisant ressurgir ici où là l’imaginaire exterminateur qui, depuis Charlemagne, a construit la stigmatisation de « la Bête » en ennemi absolu de la civilisation, ou bien l’expression inversée d’un angélisme écologique urbain…

Lire la suite Lire la suite

Hannah ARENDT: Eichmann à Jérusalem

Hannah ARENDT: Eichmann à Jérusalem

Présente à Jérusalem, au procès Eichmann, d’où elle rapporte à destination de la presse américaine les chapitres qui constituent la matière de ce livre, Hannah Arendt s’interroge sur la nature du mal. Le sous-titre de l’ouvrage de Hannah Arendt, Eichmann à Jérusalem, Rapport sur la banalité du mal, dont on a voulu faire une théorie, alors que le texte est à ranger au contraire au rayon de ces (rares) textes philosophiques qui, au lieu de faire l’économie des faits pour…

Lire la suite Lire la suite

PLATON: Phèdre

PLATON: Phèdre

Convié par Phèdre à écouter le discours paradoxal que Lysias a donné sur l’amour, Socrate a suivi le jeune homme à la campagne, jusqu’en un lieu idyllique habité par les dieux. L’ombre d’un platane et d’un gattilier en fleurs, le chant des cigales, le doux murmure d’une source définissent le cadre merveilleux du dialogue. Sous la conduite d’un Socrate plus exubérant que jamais, commence alors entre les deux hommes un échange dont l’enjeu explicite est l’amour et la puissance du…

Lire la suite Lire la suite

Saint AUGUSTIN: Les Confessions

Saint AUGUSTIN: Les Confessions

Quand on  lit Les Confessions, on n’en retient habituellement que les neuf premiers livres, l’histoire d’un homme de sa naissance jusqu’à sa trente-deuxième année, histoire d’un pécheur et de sa conversion au christianisme, l’un des chefs-d’œuvre de l’autobiographie, sans doute aussi la première du genre, qui a fait souche dans la littérature occidentale et peut-être au-delà. C’est en tout cas souvent le chemin qui aujourd’hui conduit à Augustin: après avoir lu les Confessions de Rousseau ou les Mémoires d’outre-tombe de…

Lire la suite Lire la suite

Gottfried Wilhelm LEIBNIZ: Discours de métaphysique

Gottfried Wilhelm LEIBNIZ: Discours de métaphysique

Le Discours de métaphysique, remarque Christiane Frémont, l’une des éminentes spécialistes de Leibniz: «est structuré comme une création: on y assiste à la construction du monde.». Cet essai, le premier en forme du système leibnizien, touche un enjeu principal, qui tient dans la question de la nécessité: pourquoi fallait-il que Dieu agisse comme il l’a fait en créant ce monde? Pour répondre à cette question, Leibniz va convoquer trois figures: Alexandre, César et Judas. Car l’urgence de la question peut…

Lire la suite Lire la suite