Hommage à Ismaïl KADARÉ (1936-2024)

Hommage à Ismaïl KADARÉ (1936-2024)

“J’ai connu la littérature avant, bien avant de connaître la liberté. Ce qui a été pour moi matière à réflexion, ce n’est pas tant cette antériorité que la question de savoir s’il en avait été mieux ainsi. Valait-il mieux pour moi d’avoir été envouté par l’art au moment où j’étais encore aveugle, ou aurais-je eu avantage à être poussé à l’écriture par la liberté ? Autrement dit, à franchir la porte du temple, la vue claire et l’esprit lucide ?

Je n’ai jamais pu fournir de réponse à cette question. Bien que j’ai parfois regretté cet état de torpeur, j’ai plus souvent pensé que, les yeux ainsi voilés de sommeil, mon entrée dans l’enfer-paradis de la littérature n’en a été que plus naturelle. Qu’à l’instar d’un somnambule capable de marcher sur le bord des toits où un individu éveillé n’oserait s’aventurer, j’ai peut-être été, de ce fait même, protégé un temps du danger.”

Ismaïl Kadaré, Le Poids de la croix, Fayard, 1991, p.282

D’Ismaïl Kadaré, je garde le souvenir d’un auteur découvert, il y a bien longtemps, au temps où le mur de Berlin n’était pas encore tombé. Un auteur lu avec ferveur dans les années qui suivirent et qui avait le génie des titres évocateurs (Le Général de l’armée morte, Chronique de la ville de pierre, L’Hiver de la grande solitude, Le Palais des rêves, Avril brisé…). C’était le temps où je lisais Kadaré, Kundera, quelques autres encore. Depuis quelques temps, je me proposais de le relire un jour, après toutes ces années, comme j’ai relu justement Kundera avec passion il y a maintenant une dizaine d’années, découvrant à l’occasion un écrivain plus riche encore, plus universel que le souvenir que j’en gardais, attaché aux conditions historiques dans lesquelles je l’avais d’abord découvert.

Ismaël Kadaré est mort ce matin, à l’hôpital de Tirana, à l’âge de 88 ans.

En hommage au grand écrivain albanais, je vous propose un Lecture Commune autour d’Ismaïl Kadaré pour le 1er octobre 2024. Vous pouvez vous inscrire ici si cela vous tente.

Les conditions de participation sont très simples : 

  1. lire un livre d’Ismaïl Kadaré de votre choix
  2. publier une chronique sur votre blogue le 1er octobre 2024
  3. communiquer le lien vers votre billet ici dans les commentaires

A très bientôt j’espère pour ce dernier hommage au grand écrivain disparu !

12 réflexions sur « Hommage à Ismaïl KADARÉ (1936-2024) »

  1. J’ai justement eu la même idée quand j’ai entendu la nouvelle de son décès à la radio ce midi! Je me joindrai bien volontiers à cette lecture commune. Maintenant il va falloir que je trouve un titre
    Je suis partie en Albanie à la suite de la lecture de ses livres

    1. Content de te compter parmi nous. Je ne suis jamais allé en Albanie, mais c’est vrai que cela me tente et cette lc devrait relancer encore le désir d’un tel voyage.

    1. La mort d’un grand écrivain est souvent l’occasion de rattraper des lectures que nous n’avons pas eu le temps de faire. D’où l’idée de cette LC.
      Merci pour le lien, je ne connaissais pas son site.

  2. Jamais lu, ni même jamais entendu parler (la honte…).
    Je me joindrais volontiers à ce rdv pour rattraper ce manque et découvrir un auteur qui a l’air de valoir le détour ! Je te redis ça dès que je mets la main sur un de ses titres (lequel me conseillerais-tu, pour commencer ?)

    1. Heureux de te compter parmi nous. L’œuvre de Kadaré est abondante et variée. Tout dépend de ce que tu préfères. ‘Le général de l’armée morte’, ‘Le dossier H’ ou ‘Le concert’ mes semblent une bonne introduction à son œuvre. Personnellement, je pense relire ‘Chronique de la ville de pierre’

  3. Un écrivain dont tout le monde connaissait le nom… sans forcément l’avoir lu! Le 1er octobre étant suffisamment éloigné comme échéance, je tâcherai de lire (et chroniquer) “Le général de l’armée morte” pour cette date!
    Ca ira, ce n’est pas un gros bouquin…
    Merci en tout cas pour votre belle initiative (découverte chez Miriam): fédérer la “blogoboule” pour un hommage commun…
    (s) ta d loi du cine, “squatter” chez dasola

  4. Pour l’instant, je n’ai lu que Le dîner de trop et L’entravée. J’ai cinq livres dans ma PAL : “le dossier H”, “le général de l’armée morte”, “le palais des rêves”, j’essaierai de lire “Chronique de la ville de pierre” ou “Avril brisé”. Mais je ne promets rien, car j’ai 5 livres à lire car pour le prix de ma ville (il faut lire sérieusement ! et ensuite être capable de débattre), plus des livres à rendre à la bibliothèque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.