Puisque c’est le temps des voeux et des traditionnelles bonnes résolutions de début d’année, je ne pouvais passer à côté de ce petit rituel.

A l’image de la nature couverte de givre ce matin, autour de chez moi, j’ai choisi de placer cette année sous le signe du blanc. Une année blanche, sans challenges, défis ou autres. Simplement le plaisir de lire en liberté. Blanche d’abord comme la neige, histoire de poursuivre au cours du mois de janvier les lectures entreprises ces dernières semaines sur le thème de la neige. L’hiver devrait donc être blanc et froid sur mon blog, bordé de congères et saupoudré de cristaux glacés! 😀

Pour le reste, je verrai au gré des mois qui passent. Je vais continuer tranquillement à avancer dans la gigantesque suite romanesque de Jules Romains, Les hommes de bonne volonté. Je continuerai à suivre pour quelques rendez-vous toujours passionnants en belles découvertes le projet de Sandrine LIRE LE MONDE. Je laisserai pour le reste les rencontres se faire, se développer les envies.

Cela fait un moment que j’ai envie d’une année blanche. Je ne suis pas de ceux qui cèdent facilement aux sirènes de l’actualité littéraire, même si je comprends qu’on puisse trouver du charme à suivre ainsi les livres au gré des parutions mensuelles. Je suis opposé par principe aux services de presse, qui peuvent flatter l’ego du blogueur (ou son avidité de livres!), passions bien innocentes certes, mais qui l’éloignent à mon avis du but initial d’un blog de lecture qui n’est pas, tel que je le conçois, un substitut à la presse littéraire, mais un simple carnet de lecture, un travail d’amateur au plus beau sens du terme.

Ainsi, après presque 9 années de vie, toutes pleines d’émulations, d’échanges, j’avais envie de revenir sur mon blog à quelque chose d’un peu plus intime. Je vais poursuivre ce projet en janvier, en continuant à explorer l’oeuvre de Jack London et en essayant de prendre le temps de lire les ouvrages rencontrés ici ou là sur les blogs, qui me font très envie. En essayant aussi de donner un petit éclairage à certaines collections ou éditeurs moins connus, par exemple les très beaux textes des éditions Sillage dont je collectionne les volumes avec beaucoup de plaisir.


D’autres moins connus encore, mais dont les recherches typographiques comblent régulièrement mon goût de trouver aussi dans l’édition d’un texte le résultat d’un effort artistique. Je pense par exemple aux Éditions du Chemin de fer dont j’aurai à reparler très bientôt.

Bonne année 2017 donc. Et à très bientôt pour parler de tous ces livres.

14 Comments on Débuts givrés pour 2017

  1. Bonne année à toi aussi. J’ai hâte de suivre tes découvertes car je suis d’accord avec toi, je préfère lire ce qui me plaît et je ne lis quasiment jamais de nouveautés (à part quand elles sortent en poche mais elles sont alors sur le marché depuis près d’un an). Je trouve que sinon, on retrouve toujours les mêmes livres sur tous les blogs et ça fait du bien de découvrir des titres dont on a jamais entendu parler.

    • Oui; c’est ça le problème. Je trouve que ce dont on parle sur les blogs à tendance à se standardiser, avec certains domaines littéraires ou certaines aires géographiques un peu trop dominantes, même si je partage aussi parfois avec plaisir les enthousiasmes de chacun.

  2. je te suivrai sans problème car je fais des années blanches depuis longtemps incapable que je suis de me plier aux challenges en tout genre
    Pas de service de presse chez moi non plus j’aime bien picorer de vieux titres de ma bibliothèque
    je vais suivre les flocons sur ton blog sans jamais me lasser

    • Ah, les vieux titres au fond de la bibliothèque. J’en ai plein comme cela, achetés il y a 2, 5 ou 10 ans. J’aime bien aussi partir à la recherche à la Médiathèque de ces titres qui ne font plus l’actualité.

    • C’est la belle découverte du 1er janvier, à l’occasion de la promenade que j’aime bien faire traditionnellement dans les collines autour de chez moi au réveil de la soirée de réveillon. Cette année, le brouillard avait tout glacé. C’était superbe. Comme un conte de fées.

  3. Je te souhaite une bonne année ainsi qu’un chemin livresque enneigé et agréable à parcourir. C’est intéressant de faire du « hors-piste » littéraire. De mon côté, je continue de slalomer entre ma Pile A Lire et quelques tentations en librairie.

  4. Je ne connaissais pas du tout les éditions du Chemin de fer. Le livre est très beau, comme la photo que tu as placé au début de ce billet.
    Je te souhaite une belle année de lecture alors 🙂

    • Ce sont de jolis petits livres, format livre de poche, avec une attention toute particulière aux illustrations, à la typographie. J’en ai lu quelques uns récemment, dont je parlerai bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.