Parmi tous les rituels qui occupent une fin d’année, il en est un que je goûte tout particulièrement : c’est celui du bilan des lectures et des coups de cœur de l’année écoulée. J’aime lire ces bilans chez les autres, dans les blogs que je fréquente. J’aime reprendre aussi les pages de mon blog, tourner les feuilles de mon carnet de lecture afin d’y retrouver les moments qui auront éclairé le parcours d’une année. C’est comme glisser d’une lumière à une autre, retrouver cette scansion du temps qui passe au travers des livres lus, c’est comme entrer dans une intimité teintée du rythme des saisons, retrouver la connexion de ma vie et de la vie, en tout cas telle qu’elle se manifeste dans mes lectures.

Cette année, je me suis lancé dans deux projets qui depuis quelques temps me tenaient à cœur. Si je n’ai encore écrit aucun billet dessus, ce sont pourtant les deux points forts de cette année de lecture.

Les hommes de Bonne volonté de Jules Romains, repris à zéro au printemps, et dont je poursuis patiemment la lecture depuis, volume après volume, sans trouver encore quelle forme je donnerai à mes billets.

Le Comte de Monte-Cristo de Dumas, dont il faudra que je prenne le temps de parler un jour et qui a ébloui mon mois d’août.

A côté de ces deux pavés  (le roman de Jules Romains est à vrai dire un super pavé, peut-être un peu intimidant avec ses 27 volumes!), les autres titres que je retiendrai de cette année 2016 sont quelques coups de cœur dont j’ai déjà parlé ici:

TANIGUCHI Jirô: Le sommet des dieux

Karel SCHOEMAN: Cette vie

Hermann Hesse: Le Voyage à Nüremberg

Claude PUJADE-RENAUD: Le Désert de la grâce

Claude PUJADE-RENAUD: Dans l’ombre de la lumière

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une

bonne fin d’année 2016

et déjà avec quelques heures d’avance

une bonne nouvelle année 2017

Et plein de lectures à tous!!!

 

 

16 Comments on Bilan 2016

    • Oui, Jules Romains vaut vraiment le coup. Mais ce n’est pas vraiment facile à résumer. L’action ne prend vraiment corps qu’au bout de 4 ou 5 volumes. Je crois que je vais suivre le découpage de l’édition Bouquins qui regroupe 7 ou 8 volumes .
      Bonne fin d’année à toi.

  1. j’aime beaucoup ce genre d’exercice mais cette année je suis paresseuse
    Jules Romain moi aussi comme Keisha j’attends tes impressions
    Il me reste encore deux ou trois Rougon pour finir la série alors j’ai encore de quoi voir venir
    La BD je l’ai lu et cette série est une vraie réussite(c’est bien d’avoir des enfants lecteurs de BD)
    Les deux Pujade Renaud font partie des très bons romans lus ces dernières années
    Quant à Dumas, en panne de lecture depuis pas mal de temps j’ai écouté la lecture du Comte de Monte Cristo avec un plaisir total alors que c’était déjà ma 3ème audion ( j’écoute beaucoup de livres la nuit santé oblige)
    Excellent début d’année et bonnes lectures

    • Je n’ai pas vraiment avancé dans les Rougon cette année. Je suis coincé au milieu de La Terre depuis bientôt un an. Mais il faudrait que je me hâte, sinon tu vas finir bien avant moi 🙂 . Bonne fin d’année à toi et à 2017 pour de nouvelles lectures.

  2. 27 tomes !!!! Je ne sais pas si je pourrais tenir la distance, mais je suis curieuse de lire ton billet.
    Il faudrait que je renoue cette année avec Dumas, voilà longtemps que je l’ai délaissé !

    • Ça se lit assez facilement finalement. Et quelle intelligence ! J’ai rarement lu quelque chose d’aussi intelligent, je crois, que Les hommes de Bonne volonté. Il va falloir que je trouve le moyen de mettre tout cela en forme dans un billet.

  3. J’admire ton courage pour te lancer dans 27 tomes ! Et dire que je rechigne à attaquer Les misérables héhé ! Je suis une petite joueuse finalement !
    Je te peux que te souhaiter de continuer comme il se doit sur ta lancée en 2017. Excellente année à toi, alors !

    • Je ne peux que te conseiller de te lancer dans Les Misérables. J’ai trouvé que cela se lisait sans effort, même si Les Travailleurs de la mer me semble meilleur encore. Mais je ne suis pas très objectif. J’ai toujours eu un faible pour ce bon vieil Hugo.

  4. Cela m’intrigue ces 27 volumes de Jules Romains ! Il faut de la ténacité pour se lancer dans une lecture au long cours comme celle là. Mais c’est le genre d’aventure que j’adore 🙂
    De Claude Pujade-Renaud, je ne connais que les nouvelles.
    Bonne soirée à toi.

    • C’est assez facile à lire en fait. Mais je te l’accorde: c’est long. J’ai mis un peu en pause pour l’instant. Je reprendrai au printemps.

  5. « Le Comte de Monte-Cristo » fait partie de ces bouquins qui m’accompagnent depuis l’adolescence, que je relis régulièrement, toujours avec plaisir, et en y découvrant, à chaque nouvelle lecture, quelque chose de plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.