AmauryOrphelin, Amaury a été élevé par Monsieur d’Avrigny, médecin du roi . Enfant, il a partagé l’intimité de Madeleine, la fille de Monsieur d’Avrigny, et depuis deux années, une cousine, Antoinette, orpheline elle aussi, a rejoint la famille. Avec le temps, les jeunes gens sont devenus amoureux. Amaury et Madeleine éprouvent une passion égale l’un pour l’autre. Antoinette est secrètement amoureuse d’Amaury. Mais Monsieur d’Avrigny, ayant appris les sentiments des jeunes gens, chasse Amaury de chez lui. Car dans le coeur du médecin couve une autre passion: le père adoptif d’Amaury est jaloux de l’amour que celui-ci éprouve pour sa fille…


Le roman décevra les amateurs d’un Dumas maître de l’aventure et de l’histoire. Amaury est un roman contemporain, dont l’intrigue est à rapprocher du mélodrame romantique, dans lequel l’auteur s’est illustré au début de sa carrière d’écrivain. Le plus intéressant est à chercher sans doute dans ce chassé croisé amoureux, qui ose toucher à l’ambiguïté de la passion amoureuse: Amaury et Madeleine ont grandis comme frère et soeur; Monsieur d’Avrigny reporte la douleur d’avoir vu mourir sa femme sur sa fille et l’entoure de mille soins; Madeleine est jalouse d’Antoinette. La maladie sert de contrepoint au thème de l’amour dévorant les personnages: phtisique, Madeleine s’étourdit à un bal qui la tue et finit par mourir d’une dernière crise causée par la jalousie qui la ronge et la volupté d’un baiser échangé avec Amaury, le soir, dans le jardin. Monsieur d’Avrigny se retire du monde en rêvant de rejoindre sa fille dans la tombe. Amaury pense au suicide.


La forme, qui juxtapose des extraits du journal de Monsieur d’Avrigny, de celui d’Amaury, des lettres d’Antoinette, complétés par des récits du narrateur, propose l’équivalent d’un roman par lettres, mais en plus compliqué, bien adapté à la représentation d’une histoire amoureuse.


Ceci dit, il n’est pas sûr que ce roman de Dumas soit de ceux qu’on doive lire impérativement. Quelques pages intéressantes ne suffisent pas à faire un bon roman. Et le développement bien longuet jusqu’à une fin attendue lasse un peu.

 

 

Alexandre Dumas, Amaury. Edition électronique (ebook).

2 Comments on Alexandre DUMAS: Amaury

  1. Avatar canthilde dit :

    Le thème sentimental et la fin tragique ne me tentent pas plus que ça, en effet !

  2. Je note le titre car j’aime bien les romans épistolaires et ce ne sont pas les romans d’aventures que je préfère chez Dumas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.