Voyages imaginairesLa table des matières de ce bel album, joliment illustré suffira à faire rêver tout amateur d’explorations lointaines et de littérature de l’imaginaire : A travers les océans ; Îles insolites ; Pôles fantastiques ; Au centre de la Terre ; Mondes oubliés, cachés et perdus ; Ciel et espace ; Petits et grands mondes ; Univers parallèles et quatrième dimension ; Dans le temps ; Rêves et visions.

Ces voyages imaginaires appartiennent à cette catégorie de livres sur les livres qui donnent furieusement envie de se jeter sur tout ce qui se lit. C’est une plongée dans notre propre imaginaire de lecteur et certains de ses paysages fondateurs : abysses peuplés des restes de civilisations disparues, passages qui s’ouvrent vers d’autres mondes, chemins vers l’ailleurs, voyages au centre de la Terre, explorations de l’infiniment petit, plongées dans le Ciel ou dans des royaumes féeriques, réalités virtuelles. Très divers dans leurs intentions et dans leurs factures, les voyages imaginaires relèvent de catégories fort différentes : curiosités littéraires, romans philosophiques, récits d’anticipation, ils oscillent le plus souvent entre la satire (Les Voyages de Gulliver) et le roman d’aventures (Les Mines du roi Salomon) et trouvent un prolongement naturel au cinéma.

Un album que j’ai pris vraiment beaucoup de plaisir à lire, retrouvant quelques unes des explorations qui ont enchanté un jour mon imagination de lecteur : les Voyages de Sinbad, l’univers sous-marin de Vingt mille lieux sous les mers, le lapin blanc d’Alice, le pays d’Oz, les aventures de Little Nemo in Slumberland, le monastère mythique d’Horizon perdu. J’ai noté le titre de quelques curiosités littéraires : l’Icosaméron, un voyage au centre de la Terre, roman de près de mille pages dont l’auteur n’est autre que… Casanova ; ou bien Flatland, rêverie géométrique sur un monde en deux dimensions. Et j’ai sorti de ma bibliothèque une bonne dizaine de livres dont je me demande encore pourquoi je ne les ai pas encore lu : La Ballade du vieux marin (Coleridge), Les Aventures d’Arthur Gordon Pym (Poe), Le Sphinx des glaces (Verne), Les Montagnes hallucinées (Lovecraft), Le merveilleux voyage de Nils Olgerson (Lagerlöf), Les Premiers Hommes dans le Lune (Wells), Laura, voyage dans le cristal (Sand), … Vraiment, l’année 2013 commence bien…

Billet publié dans le cadre du Challenge Les Mondes imaginaires d’Arieste.

 

logo-challenge-lieux-imaginaires

4 Comments on Farid ABDELOUAHAB: Voyages imaginaires

  1. La couverture est sublime! Tu me donnes envie de vite me l’acheter!

  2. Avatar Cléanthe dit :

    @Deuzenn: n’est-ce pas? C’est la couverture moi aussi qui m’a fait craquer. L’intérieur est aussi très bien illustré.

  3. quel bel album ! j’ai très envie de le lire 🙂

  4. Avatar Cléanthe dit :

    @Arieste: on le trouve assez facilement en librairie en ce moment. Le piège, c’est que dès que tu l’auras ouvert, tu ne pourras plus résister, car les illustrations sont
    superbes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.