Le sommet des dieux 1A Katmandou, Fukamachi, alpiniste photographe, découvre dans le bric à brac d’une boutique un vieil appareil photo, qu’il pense avoir appartenu  à Georges Mallory. Sur la trace du mystère de la première ascension de l’Everest, Fukumachi va croiser une autre légende, celle de deux alpinistes japonais, le farouche Habu Jôji et son rival Hase Tsuneo. Se pourrait-il qu’il y ait un lien entre ces deux légendes? 

On entre dans cette aventure comme sur une voie légendaire d’une montagne renommée: pleine de détours, escarpée, ouvrant sur des passages inattendus et des paysages d’une beauté à couper le souffle. En croisant l’histoire mystérieuse de la première ascension de l’Everest et le récit imaginé de ces deux grands alpinistes japonais rivaux, le scénario dont Taniguchi s’inspire (c’était à l’origine un roman de YUMEMAKURA Baku) trouve une manière originale de faire entrer dans la légende de l’alpinisme – car l’alpinisme est d’abord une légende. Et le Japon n’est pas en reste dans la construction de cette légende. On oublie parfois en effet que le Japon n’est qu’un chapelet de montagnes émergeant de l’océan. Avec bonheur, cette série nous le rappelle. Elle documente aussi avec précision l’époque où le Japon s’ouvre à l’alpinisme international.

Mais c’est surtout le dessin qui ici est à couper le souffle. Le crayon (le feutre en fait) de Taniguchi semble littéralement habité par la montagne dont il souligne la force d’obsession. Quiconque prétend ne pas aimer les manga devrait se plonger dans cette aventure où la maîtrise des contrastes, un art subtil de la hachure, des effets modulés de gris et la ligne souvent géométrique des figures trouve une combinaison efficace entre la complexité d’une montagne révélée dans sa nature de paysage spectaculaire, sublime et la nécessaire clarté, fluidité du récit.

Bref, je finis ce premier volume le regard émerveillé par le grand art du grand maître japonais Taniguchi. Et par chance, l’aventure n’est pas finie: il y a encore quatre volumes à lire!

ungenreparmoisjanvier

4 comments on “TANIGUCHI Jirô: Le sommet des dieux – 1 (BD)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *