Millidge--Strangehaven2.jpgPerdu, un soir, sur une petite route de campagne, Alex atterrit à Strangehaven, un paisible village du Devonshire, qui a la particularité de ne figurer sur aucune carte. Il y est particulièrement bien reçu par des habitants tous un brin excentriques et décide de se joindre pour quelques temps à la communauté villageoise. Embauché comme maître d’école, Alex cherche à profiter des derniers jours de vacances, en faisant du camping dans les environs de Strangehaven, mais fait, au retour d’une de ses promenades, une curieuse expérience…

Vraiment, cette BD est un objet à part. Strangehaven, le village inconnu qui refuse de laisser partir ses habitants, aurait-il le même pouvoir sur ses lecteurs? Je crois, en effet, que, pour ma part, la fascination est telle, que je vais passer finalement tout ce mois de challenge Halloween dans le petit univers fantastique de Strangehaven. Vraiment, ce deuxième volume m’a plus convaincu encore que le premier. Plus je reste à Strangehaven, plus je sens s’exercer cette fascination lente mêlée d’une angoisse diffuse qui fait de la lecture de cette série une expérience à part.

« On se balade tous avec notre petit univers de poche » dit Steve le surfeur à Alex au détour d’une bulle. En effet, chacun à Strangehaven semble possédé par ses obsessions: Adam qui prétend être un extraterrestre de la planète Nimoi; Megaron, un chaman entre deux âges; Elsie, qui parle aux animaux; John, un homme paisible et doux en apparence, mais qui dirige d’une main de fer une confrérie secrète, dont on peine encore un peu à comprendre le rôle réel dans le village: de tendres illuminés ou des fanatiques dangereux? etc. Bref, plus on apprend à les connaître, plus on comprend ce qui se passe ici, plus le mystère s’épaissit aussi.

Bref, à mesure que je progresse dans ma lecture, j’ai, curieusement, l’impression de lire de moins en moins une bd et de plus en plus un roman. Curieusement, parce que le graphisme – un noir et blanc très réussi, proche du réalisme photographique – n’est pas pour rien dans l’impression qui s’en dégage. Mais Millidge a su surtout créer ici un univers singulier, qui se nourrit des attentes ou des appréhensions du lecteur.

Je ne dit rien de précis sur l’histoire proprement dite, mais pour ceux qui s’y risqueront, ce deuxième volume est aussi celui où brusquement tout bascule. Strangehaven n’est peut-être pas la communauté bien paisible que l’on croyait d’abord. Mais qui tire les ficelles de la violence qui brusquement s’abat sur ce qui apparaît de plus en plus comme un lieu hanté par les morts?

Millidge--Strangehaven2planche1.jpg

 

Publié dans le cadre du  Challenge Halloween 2013 de Lou et de Hilde

et du Mercredi BD fantastique

halloween 2013.jpg

 

mercredi-bd-fantastique.jpg

 

10 Comments on Gary Spencer MILLIDGE: Strangehaven (vol.2) – Confrérie (BD)

  1. Oula ça à l’air de faire peur… Je trouve ça drôle, je vis dans le Devon! Je me demande si ce lieu est fictif ou il existe vraiment. Le roman graphique me plait. J’avais dévoré une aprèm dans un
    tout autre genre Pride and prejudice and zombies. Moins sérieux et visiblement moins esthétique que la B.D que tu nous proposes. Je vais la lire à l’occasion. Merci pour cette idée de lecture.
    Bises de Missy.

  2. J’ai eu un peu la même impression avec ce côté « roman » en lisant le 4e tome de Courtney Crumrin, deux longues nouvelles qui se suivent. Je trouve ça très plaisant et je ne suis pas du tout habituée
    à ce type de lectures à la croisée des genres, c’est très sympa !

  3. @Lou: ces rendez-vous du mercredi sont pour moi aussi l’occasion d’étonnantes découvertes. Je me replonge avec plaisir dans les bd que j’avais un peu délaissé ces derniers temps.

  4. Ca me tente beaucoup… ! Je ne suis pas trop BD d’ordinaire mais là, durant le challenge, je vois fleurir plein d’ouvrages qui ont l’air vraiment intéressants… je note donc aussi celui-ci, merci
    !

  5. @FondantOchocolat: je découvre moi aussi plein de livres au cours de ce challenge. De quoi remplir des listes de livres à lire et préparer les étagères de ma bibliothèque à un
    prochain challenge 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.