Le Barbouillé est jaloux. Ne pouvant empêcher sa femme d’aimer un autre que lui, il cherche un stratagème pour l’attacher au logis. Il s’adresse d’abord à un Docteur qui, trop soucieux de démontrer sa science, ne lui est d’aucun conseil. La farce finit sous la forme convenue dite de l’arroseur arrosé: ayant laissé sa femme enfermée dehors pour prouver qu’elle est volage, le Barbouillé finit lui-même enfermé, et sa femme à l’intérieur de la maison.

 

Molière avant Molière: une comédie de province

La jalousie du Barbouillé est, avec Le Médecin volant, l’une des deux seules comédies de Molière qui nous soient parvenues de la longue période de la tournée en Province, de 1646 à 1658. C’est une farce, un canevas sur lequel pouvaient improviser les comédiens plus qu’une comédie à part entière. Peut-être aussi les prémisses du système de Molière: des situations de comédie sont esquissées à partir de quelques personnages types (le jaloux, la femme volage, le docteur, etc.), dont certaines sont la réécriture de passages empruntés à d’autres auteurs (par exemple ici la désopilante scène 2 qui met face à face le Barbouillé et le Docteur est inspirée d’une comédie italienne, Gi’ingiusti sdegni de Bernardini Pino, mais qui relève d’un autre registre, la commedia erudita, qui dans l’Italie du XVIème siècle était un genre plus savant, moins populaire que celui de la commedia dell’arte qui est l’inspirateur de la farce). Certaines autres scènes dessinent des motifs qui seront repris ailleurs par Molière dans son oeuvre: l’hypothétique « bourse » enfermée dans une « riche boite » que refuse virtuellement le Docteur à la fin de la scène 2 est peut-être une première apparition de la cassette d’Harpagon; et, de façon plus manifeste, les types du jaloux, de l’érudit ignorant, de la femme libre seront travaillés par Molière tout au long de son oeuvre.

 

C’est assez drôle, notamment la scène 2 dont j’ai déjà parlé. Et, la farce reposant essentiellement sur le jeu des comédiens, ce doit être désopilant sur scène.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *