Étiquette : mysteries

Gary Spencer MILLIDGE: Strangehaven (vol.3) – Complots (BD)

Millidge--Strangehaven3.jpgStrangehaven, dans le Devonshire, est un village anglais typique, comme on en trouve tant d’autres dans ce coin du sud de l’Angleterre. Arrivé une nuit, dans des conditions un peu troublantes, Alex a trouvé dans le village un accueil incomparable. Vite intégré à la population un brin loufoque, il songe à s’installer durablement et refaire sa vie. Mais rien n’est simple à Strangehaven. Il faut d’abord compter avec une société secrète qui entend régler la marche du village, et dont le gourou n’est autre que le directeur d’école qui emploie Alex. Et puis voilà qu’un groupe alternatif non moins délirant se propose de résister aux visées du gourou. Pendant ce temps, les cadavres et les disparitions s’accumulent au village. Se pourrait-il que Strangehaven ne soit point le havre de paix qu’Alex avait cru y trouver ?

Pour cette nouvelle semaine du mercredi fantastique du challenge halloween, je poursuis mon exploration de Strangehaven, le village d’où on ne repart pas. Plus policier, moins fantastique, ce troisième volume continue cependant d’explorer la voie ouverte par les deux premiers : une série d’histoires parallèles, mais qui parfois aussi se croisent, relevant de genres différents, toutes réunies, pour une raison que l’on ignore, dans ce lieu délicieusement inquiétant de Strangehaven. Comme dans les mauvais rêves, on a l’impression ici d’avancer en même temps que de reculer : chaque progrès de l’histoire nous éloigne un peu plus de la solution.

Dans l’univers singulier de Strangehaven, chaque volume cependant trouve sa coloration. Plus policier, ce troisième tome enquête sur plusieurs morts et disparitions survenus à la fin du deuxième volume. L’enquête est le moyen d’y voir un peu plus clair sans doute sur les individus et les jeux de pouvoirs à l’intérieur du village. Mais de nouveaux mystères se préparent. Et la détermination de John et de la société secrète qu’il dirige d’une main de fer à faire entrer Alex parmi eux ouvre le champ à de nouvelles craintes.

Publié dans le cadre du  Challenge Halloween 2013 de Lou et de Hilde

et du Mercredi BD fantastique

halloween 2013.jpg

 

mercredi-bd-fantastique.jpg

Gary Spencer MILLIDGE: Strangehaven (vol.2) – Confrérie (BD)

Millidge--Strangehaven2.jpgPerdu, un soir, sur une petite route de campagne, Alex atterrit à Strangehaven, un paisible village du Devonshire, qui a la particularité de ne figurer sur aucune carte. Il y est particulièrement bien reçu par des habitants tous un brin excentriques et décide de se joindre pour quelques temps à la communauté villageoise. Embauché comme maître d’école, Alex cherche à profiter des derniers jours de vacances, en faisant du camping dans les environs de Strangehaven, mais fait, au retour d’une de ses promenades, une curieuse expérience…

Vraiment, cette BD est un objet à part. Strangehaven, le village inconnu qui refuse de laisser partir ses habitants, aurait-il le même pouvoir sur ses lecteurs? Je crois, en effet, que, pour ma part, la fascination est telle, que je vais passer finalement tout ce mois de challenge Halloween dans le petit univers fantastique de Strangehaven. Vraiment, ce deuxième volume m’a plus convaincu encore que le premier. Plus je reste à Strangehaven, plus je sens s’exercer cette fascination lente mêlée d’une angoisse diffuse qui fait de la lecture de cette série une expérience à part.

« On se balade tous avec notre petit univers de poche » dit Steve le surfeur à Alex au détour d’une bulle. En effet, chacun à Strangehaven semble possédé par ses obsessions: Adam qui prétend être un extraterrestre de la planète Nimoi; Megaron, un chaman entre deux âges; Elsie, qui parle aux animaux; John, un homme paisible et doux en apparence, mais qui dirige d’une main de fer une confrérie secrète, dont on peine encore un peu à comprendre le rôle réel dans le village: de tendres illuminés ou des fanatiques dangereux? etc. Bref, plus on apprend à les connaître, plus on comprend ce qui se passe ici, plus le mystère s’épaissit aussi.

Bref, à mesure que je progresse dans ma lecture, j’ai, curieusement, l’impression de lire de moins en moins une bd et de plus en plus un roman. Curieusement, parce que le graphisme – un noir et blanc très réussi, proche du réalisme photographique – n’est pas pour rien dans l’impression qui s’en dégage. Mais Millidge a su surtout créer ici un univers singulier, qui se nourrit des attentes ou des appréhensions du lecteur.

Je ne dit rien de précis sur l’histoire proprement dite, mais pour ceux qui s’y risqueront, ce deuxième volume est aussi celui où brusquement tout bascule. Strangehaven n’est peut-être pas la communauté bien paisible que l’on croyait d’abord. Mais qui tire les ficelles de la violence qui brusquement s’abat sur ce qui apparaît de plus en plus comme un lieu hanté par les morts?

Millidge--Strangehaven2planche1.jpg

 

Publié dans le cadre du  Challenge Halloween 2013 de Lou et de Hilde

et du Mercredi BD fantastique

halloween 2013.jpg

 

mercredi-bd-fantastique.jpg

 

Gary Spencer MILLIDGE: Strangehaven (BD)

Millidge--Strangehaven1.jpg« Un soir d’orage, Alex Hunter s’égare sur la côte anglaise. Alors qu’il conduit sur une route sinueuse, il est obligé de faire un écart afin d’éviter une apparition qui se dresse sur la route menant à Strangehaven. Il percute un arbre et se réveille dans un lit, chez le médecin de Strangehaven. Les habitants (dont une partie sont pour le moins excentriques), le traitent très bien, notamment la jeune Janey Jones, et lui, de son côté, apprécie la ville. Le jour où il essaie de repartir, il se perd à nouveau et se retrouve une fois encore à Strangehaven… »

Le résumé du 4ème de couverture est destiné bien sûr à mettre l’eau à la bouche des âmes de lecteur errantes qui, comme la mienne, s’efforçaient vainement la semaine dernière de trouver quelque BD pour honorer ce rendez-vous des mercredis BD du challenge Halloween. Je me suis plongé depuis dans l’univers de Strangehaven. Et je n’ai pas été déçu! Ce petit village du sud de l’Angleterre, qui mystérieusement ne figure sur aucune carte, comme le personnage principal en prend très vite conscience, avec son pub, ses cottages, son bed and breakfast, son bureau de poste, son école, a tout d’un endroit charmant. Les gens eux-mêmes y poursuivent une vie paisible. On y prend le thé, on se retrouve le soir pour partager quelques pintes. Sans doute, très vite, le village donne un peu l’impression d’être une réserve de fous, une sorte de musée à ciel ouvert des excentricités humaines: une sorte de biker , qui prétend être un extraterrestre, passe ses loisirs à construire chez lui une station radio gigantesque pour entrer en contact avec son peuple de par delà les étoiles, pendant qu’un de ses voisins, tout ce qu’il y a de plus gentleman anglais, se croit un chaman, originaire d’Amazonie. Pourtant la vie normale du petit village prend toujours le dessus. Sous le regard des uns et des autres (ici une liaison ne peut pas rester bien longtemps cachée), des histoires s’esquissent.

Il règne cependant dans tout cela un vrai climat d’étrangeté. Sont-ce les clins d’œil du dessinateur, au détour d’une case, à l’adresse des univers du Prisonnier ou de Twin Peaks? Ces étranges figurations de poissons, d’un univers liquide, et de ce que l’on découvre être peut-être le cadavre d’une femme, qui s’intercalent entre les différents moments de l’histoire? Sans doute aussi le dessin lui-même de Gary Spencer Millidge, qui est une sorte de composition en noir et blanc à cheval entre le dessin et la photographie (ne pas se fier à la couverture, que je ne trouve pas très réussie)? Ou bien cette mystérieuse confrérie qui officie secrètement et semble tirer tous les fils de l’histoire? Dès lors toutes les histoires, même les plus réalistes, qui s’esquissent au travers des personnages et des rencontres qu’on fait dans le village, prennent un ton d’étrangeté caractéristique qui fait tout l’intérêt de cette BD, comme si tout n’était qu’apparitions dans ce village, comme si Strangehaven lui-même était une apparition.

Je ne connais pas la fin, je ne sais pas comment se dénoue le mystère, ni même s’il se dénoue, n’ayant pu trouver à la médiathèque que les deux premiers volumes de la série. Je ne sais même pas encore si la série a été achevée. Mais j’ai hâte si c’est le cas de profiter de ce mois de challenge Halloween pour me replonger au plus tôt dans l’univers de Strangehaven.

Millidge, Strangehaven1planche1

Publié dans le cadre du  Challenge Halloween 2013 de Lou et de Hilde

et du Mercredi BD fantastique

halloween 2013.jpg

 

mercredi-bd-fantastique.jpg