Printing4_Walk_of_Ideas_Berlin.jpgLe combat contre sa Pile de livres A Lire est l’une des figures obligées de tout blog de lecture : moment sublime où le lecteur, la lectrice passionnés font mine de livrer contre leur PAL un combat qu’ils savent (qu’ils veulent?) perdu d’avance, confrontation délicieuse avec les livres qui nous restent à lire. Pour la réduire, chacun invente des stratagèmes. Le statisticien : objectif -10% ! Le radical : pas de visite en librairie tant que je n’aurai pas retiré au moins 6 livres. Le gourmand : et si j’ajoutais encore un petit Simenon ? Le comptable : sachant que je dois lire un classique par mois d’ici décembre, que les amis invités à mon anniversaire devraient si je rapporte les chiffres enregistrés au cours des trois dernières années m’offrir une moyenne de 0,67 livre chacun, que j’ai prévu une visite par semaine en librairie, que je pourrai piocher dans les Balzac et les George Sand pour honorer plusieurs challenge… combien de livres dois-je lire cette semaine pour maintenir le taux fixe autorisé d’une croissance de maximum 1 livre par trimestre dans ma PAL ? L’architecte : ne pas attaquer les Folio avant les Pléiades qui font rempart pour soutenir l’édifice entre les Libretto et les Livres de Poche. Le sentimental : et si j’offrais ces quatre Goethe à Jeanne ?

 

J’ai dans ma PAL plusieurs livres que sans doute je ne lirai jamais. Les livres accumulés sont les traces sensibles de notre désir de lire. Pourtant, dans une vie de lecteur, il y a toujours un moment où les livres finissent par l’emporter sur le désir. Il faudrait alors un archéologue pour retrouver cette longue histoire chaotique du désir. Il y a aussi des titres oubliés, achetés sur un moment d’impulsion, que je retrouve avec plaisir en plongeant dans les zones les plus reculées de ma Pile à Lire. Des livres que je veux lire depuis longtemps, mais que je n’ai pas encore trouvé le temps de lire. Toute une population d’ouvrages et d’auteurs…

 

Ayant accumulé les livres sans discernement depuis bien des années, ma PAL n’a plus aujourd’hui l’aspect sage de la simple étagère ou de la petite pile au bord du lit de mes jeunes années. C’est aujourd’hui, je dirais, de vastes tours, des montagnes, un territoire de livres à lire qu’aucun stratagème ne réduira jamais. Pour moi, pas de plan de campagne, pour faire passer les livres – c’est l’ambition de tout blogueur littéraire – du statut de Livre à lire à celui si prestigieux de Livre chroniqué, partagé. Mais des explorations possibles : entrer comme en un pays mystérieux, entre deux falaises de poches, se laisser glisser dans une nuit de jungle le long d’une coulée de romans d’héroic-fantasy, aborder des Terres victoriennes parsemées de noms prestigieux : Trollope, Wilkie Collins, Hardy, sur lesquelles règnent deux magnifiques in-octavo dédiés au commentaire des romans de Dickens, s’envoler jusqu’aux royaumes inexplorés d’éditions peu connues, puis de retour gagner des profondeurs souterraines où de vastes cités troglodytiques ayant nom Chandler, Indridason, Christie contrôlent les routes des littératures noires et policières.

 

J’ai eu l’idée de cette petite note mensuelle pour donner une vie numérique à ces explorations fantaisistes. Une fois par mois je donnerai place ici au livres que je n’ai pas encore lu, issus de ma Pile de livres A Lire, autour d’un thème, d’un auteur, d’une collection. J’attends bien sûr vos commentaires, pour me renvoyer vers vos billets, proposer des Lectures Communes, rappeler l’existence d’un Challenge.

 

Pour ce premier numéro du Voyage au centre de ma PAL, j’ai choisi


la collection Phébus Libretto


qui est de toutes les collections de poche, l’une de celle qui m’a le plus donné envie de lire, pour ses couvertures suggestives, son édition soignée, la qualité du catalogue. Ci-dessous quelques uns de ces titres qui me restent à lire:

 

Une famille et une fortune Contes-de-l-Alhambra.jpgGrahame--Le-vent-dans-les-aules.jpg Hoffmann--Contes-nocturnes.jpgPierre de lune Feval--Les-mysteres-de-Londres.jpgLes forestiersLe-chevalier-de-la-barre.jpg

10 Comments on Voyage au centre de ma PAL (1): la collection Libretto

  1. C’est une collection que j’aime beaucoup. Je trouve, outre le choix des textes, le papier & la police utilisée très agréables à lire… Et mine de rien, quand on lit beaucoup, cela fait la
    différence!

  2. @M.: le papier est très agréable en effet. Je tiens les livres de cette collection pour de précieux compagnons, même si j’aime moins cependant leurs nouvelles couvertures.

  3. @Theoma: je n’en ai acheté certains que pour le plaisir de la couverture, et cela s’est soldé par de belles découvertes à chaque fois.

  4. Je ne pense pas avoir de Libretto en stock mais je trouve les couvertures de cette collection très jolie.
    Moi aussi j’aime beaucoup ton texte. L’approche comptable m’a bien amusée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.